CHER ÉCOSYSTÈME #1

Cher écosystème,

Je t’écris ce jour la première carte postale d’une petite série. Je pars à Rio couvrir les Jeux et ce n’est pas tous les jours qu’une occasion pareille se présente ! Je suis bien entouré, je pars avec deux copains-collègues, Juliette et Tristan, qui ne manqueront pas de veiller sur moi et, eux aussi, de faire leurs devoirs en t’écrivant quelques mots doux et, j’espère, bien sentis.

Joga bonito

Le Brésil c’est un peu le pays du geste fou, ce que nous tentons c’est un geste fou. Se rendre sur place du 5 au 21 août pour couvrir l’évènement par le prisme de l’écosystème entrepreneurial. Les Jeux comme un marqueur du temps qui passe. Nous analyserons l’impact des innovations technologiques et l’évolution des usages mais pas seulement, nous regarderons aussi les innovations low-tech, frugales ou collaboratives dans un pays en plein chamboulement.

Desordem e inovação

La ville et l’Etat de Rio en faillite, la nouvelle ligne de métro pas terminée, les flics en grêve, le virus Zika, une classe politique entière menacée par l’enquête Lava Jato et une présidente suspendue sous la menace d’une destitution… N’en jetez plus, la liste des malheurs brésiliens est bien longue.

Chez NUMA, nous croyons depuis longtemps dans le chaos comme source d’innovation. Pas de créativité sans contrainte. Dans ce chaos carioca émergent aussi des projets impressionnants que nous souhaitons te partager en espérant contribuer à notre échelle et à notre façon à l’héritage, enjeu cher à chaque olympiade, de ces Jeux Olympiques et Paralympiques 2016.

N’hésite pas à me faire part de tes envies, de tes contacts, nous sommes ton émissaire.

Amicalement,

Roman


Nom *
Nom
Qui êtes-vous ?